Consuel les pièges à éviter

de | 26 janvier 2013

Vous avez réalisé votre chantier d’électricité vous même, à partir de pieuvres électriques ou non ? Vous devez probablement vous poser un certain nombre de questions à ce sujet, comme :

  • Que va il contrôler ?
  • quels pièges éviter?
  • quels documents nécessaires ?
  • le consuel, combien ça coûte ?
  • quels sont les délais ?
  • etc…

Où trouver un formulaire pour une demande de Consuel ?

Première étape  : commander l’attestation consuel

C’est la première étape. Pour cela rendez vous sur le site consuel.com ou télécharger le bon de commande à renvoyer par courrier. Cela a coûté environ 113,52€ pour ma maison de 120 m².

Vous recevrez ensuite le document à remplir, qui est valable 2 ans.

Quand faire passer le consuel ?

Selon plusieurs avis, 20 jours minimum avant la date de mise sous tension.

Visite consuel à partir de quand ?

Il est important que l’ensemble des travaux d’électricité aient été réalisés et l’appareillage posé.

Comment se passe une visite de consuel ?

Lors de sa visite, un agent du consuel va généralement procéder à divers types d’inspection :

  • Ouvrir le tableaux de répartition ( tableaux contenant les fusibles),
  • compter tous les interrupteurs différentiels,
  • compter tous les disjoncteurs divisionnaires,
  • comparer si cela correspond avec la norme en vigueur,
  • mesurer la résistance de la prise de terre. Celle ci doit être inférieure a 100 ohms,
  • contrôler si la terre est connectée sur toutes les prises et points lumineux,
  • aller dans la salle de bains pour tout inspecter minutieusement : respect des zone, connexion de la terre sur la baignoire ou bac à douche…
  • vous demander d’ouvrir des interrupteurs, des boites de dérivation…

A la fin de la visite, vous obtenez un certificat de conformité, si tout va bien. Il se peut que vous ayez des remarques et des modifications que vous vous engagerez à effectuer (petites modifications)

Il est possible également, en cas de gros soucis de ne pas recevoir de certificat de conformité et de devoir refaire passer le consuel après modifications, à vos frais.

consuel ou pas consuel

Voici dans quels cas vous devrez faire passer le consuel :

A toute nouvelle installation électrique à caractère définitif raccordée au réseau public de distribution d’électricité

Aux installations de production d’électricité d’une puissance inférieure à 250 kVA raccordée au réseau public de distribution d’électricité.

A toute installation électrique entièrement rénovée dés lors qu’il y a eu mise hors tension de l’installation par le distributeur à la demande de son client afin de permettre de procéder à cette rénovation.

Enfin sur demande du maître d’ouvrage, aux installations électriques rénovées partiellement ou dont la rénovation n’a pas donné lieu à mise hors tension par un distributeur d’électricité.

source : http://www.consuel.com/questions-frequentes/

Astuces pour être au top lors du passage du consuel

Voici quelques astuces que j’ai pu lire dans des revues, sur des forums et lors de discussion avec des professionnels du bâtiment :

  • gardez les notices et emballages de vos lampes, et branchements spécifiques (VMC, spots basse tension etc…)
  • ne laissez aucun fil trainer :  Fixez toutes les ampoules et prises
  • recouvrez de scotch vos fils extérieurs (emplacement des futures lampes extérieures) si les lampes ne sont pas encore fixées
  • évitez les spots encastrés (sauf faux plafond, type placo)
  • le disjoncteur doit être accessible pour handicapés,
  • ne mettez pas de prise a fixation a griffes,
  • rentrez bien les gaines dans le tableau.

Crédit photo [twobee] / FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *